Jacques Louis GIRAUD:      Marin Provençal au 19ème siècle

La vie continue...aprés

Marie Bareste, veuve à l’âge de 32 ans, épousera à La Roquette, en seconde noce, le 2 février 1872 Antoine Bertrand.

Qui est Antoine Bertrand ? gendarme à cheval domicilié à Grasse quartier du Cours,  il est de huit ans son aîné. Veuf également, sa première épouse, Marie Rose Chambert est décédée le 18 juillet 1870 à Grasse, à 31 ans. Le couple Bertrand-Chambert a deux enfants nés à Grasse: François Esprit né le 18 mars 1867 qui décédera deux ans après le remariage de son père, le 12 mars 1874 à la veille de ses 7 ans ; Rose Catherine Louise née le 13 août 1868 qui décédera à Grasse le 6 mars 1954.

On peut supposer que Marie Bareste – Giraud – Bertrand a suivi son gendarme d’époux dans ses différentes affectations, laissant l’éducation de son fils à sa belle sœur, Rose Giraud épouse Marron. Ce dernier vivra donc avec sa cousine germaine[1], Marie Thérèse Marron au 15 de la rue Rostan à Cannes[2]. Il y sera toujours présent le jour de son mariage  avec … sa cousine, le 24 janvier 1885 à Cannes. Sa mère sera présente à la cérémonie et signera Marie Giraud.

Le mariage entre cousins est plus fréquent à cette époque que l’on ne le croit, les alliances se faisant souvent dans un cercle géographique restreint. « Si tu le peux, marie toi dans ton village, et si tu le peux dans ta rue, et si tu le peux dans ta maison » conseille un adage ancien.

De cette union naîtra Louis Giraud époux de Mireille Maland, mes grands parents.

 

   


 

[1] Le terme de germain vient du mot « germe ». Il pouvait désigner également des frères et des sœurs issus du même père et de la même mère, appelés également « consanguins » les demis frères ou sœurs étaient nommés « utérins ».

 

[2] La première mention de la rue figure dans une délibération de 1866. Auparavant, elle s'appelait "rue Gomet". Cette rue était située entre la rue d'Antibes et le boulevard de la Croisette.

Elle aurait changé de nom soit en 1871 pour s'appeler rue Baudin, ou en 1915 pour s'intituler "rue du commandant André", cette dernière rue existe toujours, à l'emplacement pré-cité.

 

  Page précedente                                        retour sommaire"Giraud Jacques Louis"                                page suivante